L’histoire du parapluie

L'origine du parapluie et de l'ombrelle.

ombrelleEn Chine, au XIIème siècle avant notre ère, un charpentier invente une protection contre le soleil et offre l’objet à sa femme. Bien plus tard cette ombrelle deviendra un signe de pouvoir.

Au Japon, au XVIème siècle, l’ombrelle protège du temps et de ses caprices, c’est aussi un accessoire de mode indispensable en toutes saisons. L’estampe japonaise aime utiliser l’ombrelle, elle s’inscrit dans le dessin et l’équilibre, elle protège les personnages. De nombreuses religions d’Asie symbolisent le ciel par un parapluie, dont la toile représente la voûte céleste.
A Rome, au Ier siècle, l’ombrelle était utilisée au théatre pour s’abriter du soleil. Lors des courses de chars, ces ombrelles portaient les couleurs du favori… une publicité avant la lettre!

En arrivant en France en 1533 pour s’y marier, Catherine de Medicis apporte dans ses malles l’ombrelle et l’éventail. En 1675 une gravure représente « une dame se promenant à la campagne » et en 1688 une autre reproduction montre « une femme de qualité en habit d’Esté à la grecque », toutes deux portent l’ombrelle sous sa forme moderne.
En 1718, l’Académie admet le terme de parapluie qui « sert aussi bien à se protéger du soleil que de la pluie ». Vers 1750 J.J. Rousseau, en prônant le retour à la nature, va susciter la grande ferveur de l’ombrelle.